Livre: L’Algérie au temps des Français

 L’Algérie au temps des Français, un siècle d’images (1850-1950) , de Feriel Ben Mahmoud et Michèle Brun (édition Place des victoires), 256 p., 35 euros

La ville de Constantine, gravure, 1830 C’est l’histoire de l’Algérie et de la France. Toute une épopée dont Fériel Ben Mahmoud et Michèle Brun témoignent. Un voyage dans le temps pour les lecteurs. Ci-dessus : une gravure de Constantine réalisée avant la conquête de 1837.
 

 

Vue aérienne de Constantine, en 1958 Pendant la période coloniale, le caractère arabe de cette ville est dans l’ensemble préservé. Les Européens l’ont néanmoins négligée, ils s’installèrent dans les faubourgs. À l’époque ce sont plus de 120.000 habitants qui y résident.

Le pont sur le Rhumel à Constantine, 1910 Le pont Sidi-Rached, réalisé en pierre de taille, était présenté à l’époque comme le pont le plus haut du monde. Il permet de relier le centre-ville au quartier de la gare, et donne accès à la route. Sa construction débuta en 1907 et il fut inauguré en 1912.

 

 

La vieille mosquée d’Oran au début du siècle dernier Malgré son air abandonné, la mosquée fonctionne toujours. À l’origine minuscule avec 4000 habitants, Oran s’est développée avec l’arrivée des Français vers 1950 en comptant 256.000 habitants. Elle est la cité la plus européenne d’Algérie.

 

La place d’armes au coeur d’Oran, vers 1930 Placée au coeur de la ville, la place est devenue au fil du temps "la place Foch". En son centre, la colonne qui commémore le combat de Sidi Brahim, le 23 septembre 1845. La place fait face à un orgueilleux hôtel de ville.

 

 

L’émigration alsacienne, gravure de Claretie, 1874 Les Alsaciens lorrains fuient leur province après la guerre et émigrent à Constantine. En 1871, à la suite d’une grande répression, les terres seront confisquées et distribuées en partie aux Alsaciens. On les voit ici vêtus du costume traditionnel.

 

"E-Kantara", de Gustave Guillaumet, 1886 Cette toile est inachevée, l’artiste est mort avant d’avoir pu la terminer. Guillaumet est l’un des peintres les plus illustres du Sud algérien. À travers ses voyages, il décrit le pays avec profondeur, respect, humilité et lucidité.

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: